top of page

Entretien avec Thibault Brotte



Bonjour Thibault, peux-tu te présenter en quelques mots ? 

Je suis la 5éme génération à travailler pour l'entreprise et j'occupe aujourd'hui le poste de directeur commercial & marketing. J'ai intégré notre Maison Familiale en 2015, après avoir fait des études de commerce. Dans un premier temps, j'ai été Brand Ambassador, puis j'ai intégré le service commercial en m'occupant des zones d'Asie du Sud Est, puis de la Grande Distribution en France et récemment, la zone des Ventes Directes. Je dirige aujourd'hui tout ce service qui comprend une dizaine de personnes. Je me prédestine à reprendre dans quelques années les activités de mon père, Laurent. Mon frère, Benoît, reprendra les activités de ma mère. 



Qu'est-ce qui t'as poussé à faire ce métier ? 

Après mon bac, je ne savais pas trop vers quoi m'orienter, j'ai donc décidé de choisir une branche qui était assez large et qui ouvrait pas mal de portes : le commerce. J'avais déjà en tête une préférence pour la partie commerciale et non pour la partie technique (ndlr : dans la production de vin). J'ai aussi choisi de m'axer sur le commerce international. J'ai pu partir quelques semestres à l'étranger pour apprendre. J'ai eu la chance de faire un stage chez un importateur aux Etats-Unis, et dans une agence au Canada. Cette partie vente, suivre des objectifs, des chiffres, tout cela m'a beaucoup plu. 


Comment concilies-tu tradition et innovation ? 

Mes parents nous transmettent une entreprise saine, nous avons la chance de beaucoup discuter tous ensemble. Nous avons tous à cœur à garder le travail que les anciennes générations ont fait, tout en apportant notre vision moderne, en adéquation avec la société actuelle. Aujourd'hui, le monde du vin a changé, et mon rôle est de trouver des solutions pour s'adapter, sur la partie commerce. Par exemple, en 2016, nous avons développé un service marketing/communication. Cela nous a permis de cadrer notre façon de présenter nos vins, de communiquer dessus, mais aussi, d'analyser le marché et de trouver des opportunités. En soit, les règles du commerce n'ont pas tellement changé depuis la création de la Maison, mais c'est plutôt les demandes des consommateurs et les différents marchés internationaux. J'ai fortement contribué au développement de notre présence en Chine par exemple. 



Quels défis rencontres-tu et comment les surmontes-tu ?  

Je pense que le défi principal a été d'arriver dans une entreprise où il y avait déjà des clients depuis longtemps, des salariés qui travaillaient avec mon père, voire même mon grand-père, il m'a fallu un temps d'adaptation, qui s'est fait sans problème mais, qui était quand même un challenge pour moi. Aujourd'hui, mes parents préparent leur retraite. Mon frère et moi sommes déterminés à assumer correctement les missions qui nous sont confiées. Nos rôles sont étroitement liés, tout comme ceux de ma mère et de mon père qui forment une équipe inséparable. Un autre défi, qui ne concerne pas l'entreprise en interne mais, qui est tout aussi important, c'est l'évolution des goûts des consommateurs. Il faut sans cesse avoir une longueur d'avance sur ce qui va plaire ou pas. Il y a quelques années, le vin rouge dominait largement le marché, aujourd'hui, on voit arriver une demande très importante sur les blancs. Face à cela, il faut réfléchir à de nouveaux produits. 


Quelles sont tes ambitions et quels sont tes projets futurs ? 

Je souhaite développer encore plus la marque Brotte et lui faire acquérir une forte notoriété. Et pour se développer comme il se doit, il faut aussi développer la qualité de nos produits et ça, c'est tout le travail de mon frère, justement, sur la conversion en Bio par exemple. Aussi, nous avons fait un travail énorme de qualité sur notre gamme des Essentiels (Esprit, Création Grosset, Bord Élégance...) et ce n'est que le début d'un engagement de qualité pour tous nos consommateurs. 

L'ambition à long terme est de transmettre l'entreprise au moins dans le même état sain que nous l'avons eu. Je garde ça en tête, c'est important que les prochains puissent travailler dans les meilleures conditions possibles grâce aux efforts que nous fournissons aujourd'hui. 




Pour finir, quelle est ta vision de l'œnotourisme et du travail qu'a fait Jeanne Brotte, ton arrière-grand-mère pour créer le seul et unique Musée du Vin à Châteauneuf-du-Pape

Jeanne Brotte a été pionnière dans ce secteur, elle a créé l'offre qui répondait à la demande des touristes de l'appellation. Au début, en 1972, elle a voulu mettre en avant le métier de vigneron et tous les enjeux qui existaient autour. Aujourd'hui, ce Musée est la vitrine de notre Maison. Dès que nous recevons nos clients internationaux, nous le présentons fièrement. Avec plus de 18 000 visiteurs à l'année, nous avons de réels projets pour notre Musée. D'ici quelques années, nous allons le retravailler pour répondre à de nouveaux enjeux, comme l'environnement par exemple.  



Merci Thibault, d'avoir pris le temps de répondre à ces questions.




Posts récents

Voir tout

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page