top of page

Entretien avec Christine Brotte

Aujourd'hui, nous avons pris le temps de discuter avec Madame Brotte, figure emblématique de notre Maison.


En quelques mots, pouvez-vous vous présenter ?

Je suis petite fille et fille de vignerons, originaire de Cairanne. J'ai toujours baigné dans l'univers du vin. Mon grand-père est l'un des fondateurs de la cave coopérative de Cairanne, nous avons toujours participé activement à la vie du village. - Je suis née en Septembre et, toute mon enfance, au lieu de fêter mon anniversaire, j'étais sur les tracteurs, à participer aux vendanges, ça me plaisait. Tout s'est fait naturellement, pour moi, cette passion s'est transmise au fil des années : quand je n'étais pas à l'école, j'étais dans les vignes. Puis, avec mon mari, Laurent, on a repris les vignes de ma famille à Cairanne, nous les avons exploitées et vinifiées nous-mêmes. Nous avons fait naître le Domaine Grosset, du même nom de famille que mon père. C'était une suite logique pour moi, pour nous. Aujourd'hui, je suis Directrice Technique de nos domaines.

(photo : Christine & son papa, Alain Grosset)


Parlez-nous de votre parcours :

Avant, je travaillais dans une usine qui fabriquait des outils pour la vigne, je ne travaillais pas directement dans le vin mais je restais en contact avec cet univers. Puis, j'ai rencontré Laurent, nous avons eu 3 enfants et je me suis pleinement consacrée à ce rôle de mère, je voulais être à 100% là pour eux, jusqu'à ce que la dernière, Jeanne, rentre au CP. C'est en 2001-2002 que j'ai fait mes premières vinifications et ça m'a donné envie de m'épanouir en tant que femme, dans un métier qui était la suite logique de mon parcours. J'ai beaucoup appris sur le tas. En 2003, à la suite du départ de notre Maître de Chai, j'ai repris ce poste. Au fil des années, j'ai suivi l'exploitation des domaines, la gestion des vins, j'ai acquis de nombreuses compétences pour devenir, aujourd'hui, Directrice Technique. C'est Benoît, mon fils cadet, qui depuis 2020 est devenu Maitre de chai.



Comment appréhendez-vous la retraite ? Comment gérez-vous la passation avec vos enfants ?

Il y a 3-4 ans, je ne me voyais pas partir à la retraite. Chaque fois que j'évoluais au sein de l'entreprise, que je me séparais des domaines, que je changeais de mission, c'était un déchirement. Et, maintenant que je vois Thibault et Benoît maitriser complètement leur poste, que je vois leur investissement, leur motivation, qu'ils sont volontaires, toujours à la recherche de l'excellence, je suis vraiment confiante ; c'est un poids en moins. De toute façon, on ne peut pas parler réellement de retraite, quand on travaille en famille depuis des années, on ne coupe pas réellement, je resterai toujours présente.


(photo : Benoît Brotte dans les chais)

Quelles sont les qualités essentielles pour gérer une entreprise (en famille) ?

Il faut beaucoup de diplomatie. Par exemple, je suis tout le temps en contact avec nos partenaires, nos fournisseurs, avec d'autres vignerons, et il faut principalement être à l'écoute et communiquer. Toutes les personnes avec qui nous travaillons sont essentielles à la réussite de l'entreprise. Je trouve qu'il est important et primordial de faire ressentir que le travail de chacun a de la valeur. Une seule personne ne peut pas faire tourner la machine, il faut penser "équipe". Il est important aujourd'hui de créer du lien et d'échanger sincèrement avec les gens.


(photo : de gauche à droite : Thibault Brotte, Benoît brotte, Jeanne Brotte, jean-Pierre Brotte, Christine Brotte, Laurent Brotte.)


Quel est votre vin/cépage préféré ?

J'adore le mourvèdre, c'est rond, épicé, velouté et structuré. Dans notre région, c'est assez technique de réussir le Mourvèdre par rapport au climat chaud. A Cairanne en 2023, nous avons fait une superbe récolte de mourvèdre, qui va nous permettre de faire un Domaine Grosset très velouté. Et en vin, j'aime beaucoup le vignoble de Pibarnon à Bandol.


Pour finir, quels conseils donneriez-vous à celles et ceux qui veulent se lancer dans les métiers du vin, et particulièrement aux femmes ?

C'est vrai que ces dernières années ça a beaucoup changé dans l'univers du vin. On voit de plus en plus de femmes. Mais de toute façon, je pense que le secret c'est d'être passionné à 100%. Même si on est timide, que l'on n'aime pas spécialement parler devant du public, à partir du moment où l'on fait quelque chose que l'on aime, que l'on croit en ce qu'on fait, c'est le cœur qui parle, il n'y a pas de limite. Il faut se faire confiance et ne pas avoir peur.



"Entretien avec Christine Brotte , Châteauneuf-du-Pape, mars 2024"


Références Vins :






Posts récents

Voir tout

1 Comment

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
Rated 5 out of 5 stars.

Bravo pour cette présentation qui donne envie de connaître vos vins ! Ca ne saurait tarder car je dois faire un petit tour bientôt dans le Vaucluse. Je me ferai un plaisir de venir déguster vos cuvées ! Bien à vous, Marie-Claude Ciantar😉

Like
bottom of page