top of page

GIGONDAS, les racines du sud


Connaissez vous l'histoire de Gigondas ?

Pendant presque huit siècles, ce village, et 5 autres communes, formaient ce qu'on appelle la principauté d’Orange. Aujourd'hui, il reste des témoins de son passé : une enceinte des remparts, le château restauré, ainsi que le cornet du Prince Guillaume d’Orange que l’on retrouve dans les armoiries.


Gigondas, petit village qui a donné son nom à l’un des neuf crus du sud de la Vallée du Rhône en 1971, est situé à mi-chemin entre Orange et le Mont Ventoux. L’appellation s’étend sur les pentes sud-ouest des dentelles de Montmirail et ses proches vallons. Ses sols sablonneux et marneux (marnes bleues) sont recouverts de cailloutis blancs, favorisant le rayonnement solaire et donc permettant d’obtenir des raisins riches en tanins et polyphénols. Ses vignes pouvant se situer jusqu’à 400m d’altitude, ce rayonnement est essentiel à la maturité des raisins parfois tardive.


NOTES DE DEGUSTATION :

« Belle Opulence »

Robe – Rubis plutôt sombre aux reflets violacés.

Nez – Intense, rappelant réglisse, épices, fruits rouges à noyau, vanille, cuir et notes confites.

Bouche– Complexe, puissante, généreuse, et charpentée. L’alliance du corps et du bouquet, sur des arômes de fruits à l’eau de vie (cerise notamment) et confiture de fruits rouges et noirs en font un vin flamboyant.



ACCORDS METS ET VIN :

Service à 17 °C.

A déguster avec terrine de sanglier, bœuf aux carottes, poule au pot, poulet aux cèpes, thon cuisiné au vin rouge. S’accordant très bien avec des plats indiens ou mexicains.


Posts récents

Voir tout
bottom of page